vendredi 23 mai 2014

Sanditon - Jane Austen & Juliette Shapiro

Titre VO : Sanditon
Titre VF : Sanditon
Auteurs : Jane Austen & Juliette Shapiro
Editeur : Milady [Roman]
1ère Edition : 1817 (VO)
Genre : Classique
Pages : 275


AUTRE VERSION : Sanditon - Jane Austen & Marie Dobbs.

Cette petite ville renferme bien des mystères… D’abord heureuse de contempler le spectacle tranquille de la plage depuis la vaste fenêtre de sa chambre, Charlotte Heywood ne tarde pas à deviner les nombreux scandales dissimulés sous cet abord serein, tout en se laissant séduire par le charme romantique de la vie au bord de la mer et par ces résidents hauts en couleur. Au fil de ses rencontres, elle va croiser le chemin du vaniteux Edward Dunham, qui ne la laissera pas indifférente. Mais Sanditon est-il réellement le petit paradis annoncé et Charlotte y trouvera-t-elle le bonheur ? 
Aujourd’hui achevée par Juliette Shapiro, auteure respectée et spécialiste de Jane Austen, cette nouvelle édition de Sanditon nous offre la fin de cette histoire, dans un style vivant que tous les admirateurs d’Austen reconnaîtront.


Il y a quelques temps, je découvrais le plume de Jane Austen au travers de son plus célèbre roman. Aussi lorsque le Ladies Club m'a donné l'opportunité de découvrir ce titre-là, je n'ai pas hésité une seule seconde. Il s'agit ici de son dernier roman que la grande dame n'a pas pu achever et c'est la fin écrite par Juliette Shapiro que nous découvrons ici.

L'histoire commence par un accident de voiture et une méprise lorsque les Parker débarquent accidentellement à Willigden et rencontrent la famille Heywood. Les premiers vente sans relâche les mérites de leur petite station balnéaire qui ne demande qu'à grandir : Sanditon. L'aîné de la famille Heywood, Charlotte, est alors invité à découvrir cette petite ville qui va se révéler riche en surprise.
Globalement, l'histoire a su me plaire malgré son déroulé plutôt long. Je dois reconnaître qu'une fois à Sanditon, nous allons avoir droit à des chapitres plutôt long pour présenter la petite ville et planter le décor. Nécessaire, mais qui par moment m'ont sembler bien long car il ne s'y passe au final pas grand chose. Après, je reconnais bien volontiers que ces scènes de présentation nous permettent de bien nous plonger dans cet univers et de connaître le moindre recoin de a ville tout comme chacun de ceux qui vont y résider durant notre histoire. Mais le roman m'a plus paru être un roman consacré à la petite ville en elle-même et à son expansion plutôt que sur les relations entre les personnages, ce que j'attendais avec davantage d'intérêt.
Il me tardait de découvrir l'aspect romance du roman, Madame Austen ayant su me convaincre sur cet aspect dans Orgueil et Préjugés, là je dois avouer que je suis un peu rester sur ma fin. Alors oui, le roman se fini par 4 voire 5 mariage l'évolution de chacune de ces relations s'est faite de manière plutôt rapide voire assez brutale. La seule relation dont nous allons découvrir un peu plus la construction est celui de Charlotte, mai là encore cela m'a paru assez survolé puisque nous allons seulement avoir droit à quelques scènes entre nos deux tourtereaux.

En ce qui concernent les personnages, ils sont plutôt nombreux aussi l'auteur prend bien son temps pour nous les présenter tous. Certains passant un peu plus à la trappe que d'autre, ainsi ils sont un peu plus secondaire, mais la distinction n'est pas si franche que ça. Nous allons donc suivre : 
- Charlotte Heywood. Notre 'héroïne' de manière générale puisque nous allons découvrir la ville en même temps que ses découvertes à elle. Elle m'a paru un peu fade sur les début du roman et ne commencera à l'être moins que lorsque la question du mariage arrivera autour d'elle.
- Les Parker. Si Monsieur ne sait pas tenir une conversation sur sa ville bien aimé, son épouse sera quand à elle beaucoup plus secondaire. J'ai eu par moment la sensation qu'elle était presque une tapisserie dans le décor qu'un réel personnage. Ce qui est dommage car avec Charlotte nous aurions pu avoir une très belle amitié qui se crée. En revanche les sœurs (Susan et Diana) et le frère (Arthur) de Monsieur sont beaucoup plus intéressant et apporte une bonne quantité d'humour avec eux à cause de leur côté hypocondriaque excessif.
- Lady Denham. La grande dame de la station balnéaire. Pour ses 70 ans, je l'ai trouvé plutôt en forme (il faut penser que à cette époque là, c'est un âge très avancé au même titre que nos centenaires). Elle est l'associé de Monsieur Parker dans la construction de Sanditon en station balnéaire à la mode et cela se sent dans son comportement plutôt hautain. Ses petites querelles de famille pour ce qui est de son héritage m'ont fait plus d'une fois sourire et a conclusion les concernant m'a bien plu.
Les autres personnages sont un peu dans la même veine de manière globale mais un peu sous exploité à mon gout ou même trop survoler. Ce qui est un peu dommage en soi car certains avaient un bon potentiel.

Enfin, concernant le style d'écriture, le roman est très accessible. L'aspect écriture à 4 mains à deux époques différentes ne s'est pas du tout fait ressentir à ma lecture. Je serait d'ailleurs très curieuse de découvrir quel est le point où Jane Austen a laissé la place à notre auteur contemporaine. En tout cas, cela reste une très belle réussite pour cette dernière.


Un bon roman dans l'ensemble bien qu'il ne soit pas totalement ce à quoi je m'attendais. Les personnages sont un peu sous-exploités pour moi par moment. Le style d'écriture est très réussit au point que l'on ne voit absolument pas la transition entre les deux écrivaines.
Enfin, je tenais à remercier les Editions Milady Romance et plus particulièrement le Ladies Club de m'avoir permis de découvrir ce livre en avant-première.

Sortie le 23 Mai 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire