mardi 16 septembre 2014

L'Etoile de la Sor'cière (Les Bannis et les Proscrits, Tome 5) - James Clemens

Titre VO : Wit'ch Star (The Banned and the Bannished, #5)
Titre VF : L'Etoile de la Sor'cière (Les Bannis et les Proscrits, #5)
Auteur : James Clemens
Editeur : Bragelonne, Milady
1ère Edition : 2002 (VO) - 2009 (VF)
Genre : Fantasy
Pages : 829



Ce sera bientôt l'ultime combat contre le Seigneur Noir. Elena la sorcière a regagné l'île de Val'loa où elle espère reconstituer ses forces. C'est alors qu'Harlequin Quail entre en scène, un petit homme en costume de bouffon qui se prétend espion. Il revient tout juste de la forteresse de Noircastel où subsisterait l'un des portails du Weir, le plus puissant, avec lequel, dans une lune à peine, le Seigneur Noir instaurera un règne maléfique. Elena et la puissante magie du Journal Sanglant peuvent encore l'arrêter, mais Noircastel est un bastion impénétrable, et seul le Seigneur Noir sait où le portail est caché.
Traqués par les sbires de l'ennemi, menacés par un traître dans leurs rangs, Elena et ses courageux compagnons vont tenter d'achever une quête désespérée. En route, de nombreuses questions trouveront leur réponse, maintes illusions voleront en éclats et les liens de la magie et de l'amour seront éprouvés jusqu'au point de rupture...


A peine un peu plus de 5 ans après la lecture du premier tome de la série des 'Bannis et des Proscrits', je me décide enfin à clôturer cette saga avec la lecture de ce cinquième et ultime volume.
Pour les personnages, on se trouve dans la dernière ligne droite : celle qui va nous conduire au combat final contre le grand méchant. Comme dans la trame de l'ensemble de la série, notre groupe de héros devenu nombreux au fil des tomes s'est vu dissout en vu de cette bataille finale. Ces groupes vont se faire et se défaire au fil des aventures et nous allons les suivre en alternance avant de les retrouver tous pour le grand final.

L'intrigue a su me plaire car elle va s'échelonner tout au long du tome avec des rebondissement auxquels on ne s'attendais pas forcément, mais qui permettront à nos héros de réellement prendre conscience de leur mission et de faire en sorte de la réussir. L'auteur en profite ainsi pour lever le voile sur les derniers mystères qui planaient encore dans la série en elle-même. Le plus important sera par ailleurs celui du lien entre la Sanguine et l'Eb'ène. Deux matières plus proches que l'on ne le croyait au départ et qui se révèleront capitale pour nos protagonistes.
J'ai également pris beaucoup de plaisir à retrouver une nouvelle fois Vira'ni que l'on avait laissé pour morte la fin du second opus. C'était un personnage qui avait su me plaire de par ses capacités et ses relations avec certains personnages principaux, dont Er'ril. Sa condition de Malegarde permet à l'auteur de la replacer en tant que boss dans l'un des arc que comporte ce roman. Par ailleurs, les autres arc ont su également bien me plaire car tous vont plus ou moins mettre à mal les membres du groupe : les Simaltra (créatures gélatineuse qui agissent comme des parasite) vont mettre à mal le lien entre Sy-wen, Kast et Ragnar'k, le prince pirate Tyrus va se trouver nez-à-nez avec un autre élément de pierre qui lui a été maudit; Tol'chuk aux prise avec sa condition de banni au sein de son peuple et une guerre de clan og're...
Une fois tout ces petits arc achevés, on arrive enfin à la grande bataille à laquelle on s'attendait depuis le départ. Une bataille quelque peu rapide en soi, mais qui arrive à nous apporter toutes les réponses que l'on souhaitait et une fin plutôt concluante. Sans oublier le retournement de situation avec la trahison de l'un des membres du groupe dans les toutes dernières pages,une fois le Seigneur Noir mis hors d'état de nuire. Ceci va nous permettre de faire encore mieux le lien avec les petits textes 'scolaires' qui encadrent le roman en lui-même, ce qui m'a bien plu. On notera également le fait que l'on ait non pas une bataille final mais bien deux. La première, celle qui sera le plus développer, va se dérouler auprès d'Elena bouclant ainsi une boucle bien précise dans l'histoire quand à son lieu. Je dois avouer que j'étais loin de me douter que l'on finirai l'histoire là bas. La second bataille va surtout se concentrer autour des personnages secondaires dans le véritable domaine du Seigneur Noir. Cette dernière a été moins développé à mon sens, et je pense que c'est un peu ce que je regrette dans cette fin.

Les personnages sont toujours aussi attachant. Depuis le temps, on arrive facilement à cerner qui est qui surtout en ce qui concerne leur race et leurs dons. On notera également que cette aventure les a pratiquement tous fait mûrir et grandir, mais sur différents plans ceci dit. Ce serait long et fastidieux à mon sens de faire le détail personnage par personnage et cela gâcherais un peu le plaisir de la découverte. De la même manière, l'auteur n'est pas forcément tendre avec eux que ce soit à cause de certaines malédictions, de leurs limites ou même de la disparition pure et simple de quelques uns. Je doit reconnaître que certaine de ces dernières m'ont touché et surprise !
Outre les retrouvailles avec de nombreux personnages et l'apparition en chair et en os du grand méchant, on nous propose de découvrir ici quelques nouveaux personnages propre à certains arc. Pourquoi pas en somme, certains ont eu réellement le temps d'être développé et de manière plutôt intéressante. Je pense notamment au Mancius. Mais l'un d'entre eux me laisse encore sceptique à ce jour : Harlequin Quail. Alors oui, il sert de guide au groupe et leur sauve la mise à une ou deux reprise, mais son rôle s'arrête-là. Je m'attendais à davantage le concernant, car après tout il rejoint le groupe principal. Dommage, car je pense qu'avec son vécu dans le camp ennemi, on aurait pu découvrir certaines bonnes choses.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est plutôt riche mais simple. On arrive facilement à se replonger dans son univers, et ce même après une longue coupure entre les tomes. L'alternance entre les groupes de personnages et les arc donne un certaine rythme à l'histoire et nous donne envie de très vite retrouver les protagonistes que l'on vient de laisser en pas si bonne posture que cela.

Au final, Les Bannis et les Proscrits reste pour moi une très bonne saga de fantasy classique avec une grande diversité de créatures et de pouvoirs magiques. Bien que le fil rouge de la saga soit en somme assez simple l'auteur est arrivé à me faire accroché à son univers par de nombreux arc qui s'alternent les uns aux autres et qui ont su me donner toujours plus l'envie de continuer ma lecture.


Une très bonne conclusion pour cette pentalogie de fantasy somme toute classique. On a les réponses aux questions que l'on se posait, la majorité des personnages trouvent leur compte une fois le livre refermé. La bataille finale est assez convaincante, même si un axe aurait pu être davantage mis en avant que ce qu'il n'est déjà, équilibrant un peu mieux l'attention porté à tout les personnages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire