samedi 11 janvier 2014

La Trilogie des Elfes (Intégrale) - Jean-Louis Fetjaine

Titre VF : La Trilogie des Elfes
Auteur : Jean-Louis Fetjaine
Éditeur : Pocket, pour l'Intégrale. Les Tomes séparés sont également disponibles en séparé chez BelfondPocket, Pocket Jeunes Adultes.
1ère Édition : 2008 (Intégrale)
Genre : Fantasy
Pages : 920


Il y a bien longtemps, avant même Merlin et le roi Arthur, le monde n'était qu'une sombre forêt peuplée d'elfes et de races étranges dont nous avons aujourd'hui perdu jusqu'au souvenir. Dans ces temps anciens, les elfes étaient un peuple puissant et redouté des hommes. Voici le récit de leurs dernières heures, depuis la rencontre du chevalier Uter et de Lliane, la reine des elfes. L'histoire d'une trahison et de la chute de tout un monde, d'un combat désespéré et d'un amour impossible.

TOME I - LE CRÉPUSCULE DES ELFES

'La Trilogie des Elfes' est une saga de Fantasy que je souhaitais découvrir depuis bien longtemps. Aussi cette édition était l'occasion pour moi de découvrir cet univers, et finalement, je ressort de cette première partie totalement conquise. Et pourtant, je l'avoue les elfes sont loin de faire parti de mes créatures favorites dans les romans du genre. Nous partons en direction du royaume des hommes où doit se tenir un conseil réunissant tout les peuples de ce monde : hommes, elfes et nains. L'heure est grave un elfe serais responsable de vol et du meurtre sur l'ancien souverain de la race des nains. Crime qui ne peu rester impuni. Aussi, le conseil décide-t-il d'envoyer des représentant à la recherche de Gael, le responsable de ces actes odieux, afin que celui-ci en réponde.
Nous allons donc partir en compagnie d'un groupe de personnages hétéroclites à la recherche de cet elfe. Mais les apparences sont bien trompeuses et les enjeux ne sont pas forcément ceux auxquels on s'attend. Dans un sens, je trouvais que ce petit détail apportait beaucoup à l'histoire puisque contrairement aux personnages que nous suivons, nous sommes au courant de tout ce qu'il se trame au sein de ce royaume, du moins en partie puisque nous ne connaissons pas encore les réelles motivations de ces personnes. Le voyage du groupe nous permet de découvrir un peu mieux les contrées avoisinantes et plus particulièrement les terres des gobelins et les marais, lieux au sein desquels se dérouleront quasiment tout les événements de cette première partie. Des rebondissement assez nombreux et riche, qui viendront tiré un sacré coup dans l'aile du petit groupe... s'ils étaient une dizaine au départ, à la fin de cette seconde partie ils ne seront plus que 3. On notera au passage que la haine ancestrale entre elfes et nains est toujours présente, mais ils sauront en faire abstraction pour mener à bien leur mission. Également note assez positive, et qui nous intrigue, ils savent que les choses ne tournent plus très rond depuis leur départ et l'on sent qu'ils ont à cœur de faire redevenir les choses à leur état normal. Mais ceci, sera une autre histoire.
Parlons un peu plus des personnages, si on nous offre un panel assez large dès le départ du point de vue du groupe, on gardera malgré tout en mémoire seulement quelques uns d'entre eux, qui on s'en doute joueront tous un rôle plus ou moins important au cours de cette histoire. Du côté des elfes, on retiendra surtout Lliane, la belle et mystérieuse Reine des Haut-Elfes. Magicienne et voix de la raison, elle n'hésitera pas à plusieurs reprise à jouer un rôle de médiateur au sein du groupe dès lors que des tensions s'y feront ressentir (car oui, qui dit personnages divers et variés, dit forcément tension entre eux). Du côté des nains, j'appelle Tsimmi et Rogor. Le premier est un maître maçon sage et respectable qui possède de grandes capacités magique mais dont il ne préfère pas montrer toute l'étendue à ses compagnons. Le second nain, sera beaucoup plus mystérieux vis-à-vis de ses camarades, leur cachant jusqu'à sa réelle identité.Le lecteur lui est au courant dès le départ, ce que j'ai trouvé un peu dommage en soi, je pense que cela aurait donné un peu plus de mordant à l'histoire que de découvrir tout cela plus tard. Enfin, du côté des hommes, on retiendra principalement Uter, un brave chevalier au sens de la justice fort et Frehir, un barbare ayant perdu tout ses proche suite à un raid des forces obscures. 
Mais le petit groupe ne sera pas le seul à être mis en avant. De temps à autre, nous découvrons un peu les événements qui touchent la cité de Loth entre les hommes, les elfes et les nains. Et plus particulièrement leurs têtes couronnées. Ces derniers nous révèlent que la quête du groupe n'est pas vraiment celle que l'on croit et que dans le fond le but en est tout autre. On est assez intrigués par la tournure que prennent les événements au fil des pages et l'on se demande jusqu'où les choses vont aller.
Une autre point que j'ai tout particulièrement aimé, même si celui-ci n'est pas énormément mis en avant, il s'agit de la légende arthurienne qui s’immisce par petit bout dans cette histoire principalement par des personnages qui sont plus ou moins mis en avant. Ceux qui seront présents/cités dans ce premier volet ne sont autre que Uter, Ygraine, Merlin et Morgane. L'autre point qui relie les deux histoire est l'opposition entre les anciennes croyances et le christianisme qui tend peu à peu à s'imposer dans les terres que nous visitons. Je suis curieuse de voir comment les choses vont tourner dans la suite.
Enfin, concernant le style d'écriture de l'auteur, je l'ai trouvé très riche. Riche en description et en détail, mais qui pour autant compose un récit assez fluide et jamais trop lourd. On est directement transporté auprès des personnages et de leur univers au sein duquel on prend beaucoup de plaisir à les suivre.

TOME 2 - LA NUIT DES ELFES

On replonge dans ce second volet quelques temps après les événements du premier tome. La guerre entre les Hommes et les autres peuples (et un peu plus particulièrement les nains), fait rage. Les premiers veulent assouvir leur envie de conquête alors que les seconds veulent récupérer leur talisman sacré. Si le volume commence d’entrée de jeu avec cette guerre, elle ne sera au final que de courte durée puisque le Roi Pellinor y succombera. Son second et meilleur ami le remplacera à la tête du Royaume et dans le lit de la Reine. Mais sa victoire ne sera que de courte durée.
Parallèlement à cela nous retrouvons Lliane devenu mère de l'enfant d'Uter qui devra le faire accepter au sein de son peuple malgré son sang-mêle. De même Uter parviendra à s'échapper de ses geôles et à retrouver ses deux amantes royales l'une avec laquelle il ne fera plus qu'un et l'autre qu'il cherchera à sauver d'un mariage non désiré.
J'ai beaucoup aimé replonger dans cet univers qui mélange univers fantastique et la légende arthurienne telle qu'on la connait. De nombreux événements vont prendre place ici rendant l'histoire très prenante. Si l'on a un peu les grandes lignes des événements de par la légende arthurienne, on est assez curieux de découvrir comment l'auteur va s'y prendre pour arriver au bout des choses.
Mais la magie ne sera pas étrangère à l'histoire puisque c'est principalement grâce à elle que l'on arrive arrive à un dénouement à peu près heureux. Il s'agit de ce que les personnages appelle le Pendragon. Une entité vivant dans le corps de certains protagonistes. Très puissante, elle viendra à bout des ennemis en un clin d’œil. Dans le fond, j'ai quand même trouvé ça un peu trop facile, les obstacles
Côté personnages, c'est avec grand plaisir que l'on retrouve ceux que l'on avait rencontré dans la partie précédente : 
- Lliane est devenue mère. Proche de sa fille et plus posée, il lui faudra beaucoup de courage pour imposer une sang-mêlé comme héritière de son peuple. Elle pourra néanmoins compter sur le soutien de Merlin (qui est comme sa fille un sang-mêlé) même si leurs intérêt dans cette histoire divergeront.
- Ygraine jeune demoiselle mariée à un vieillard se retrouve veuve du jour au lendemain et de nouveau épouse d'un vieillard en moins d'une semaine. Malgré tout, elle restera assez courageuse et se tournera vers la foi pour assurer sa survie et surtout garder espoir que quelqu'un vienne la sauver.
- Uter sera la clé de toute cette histoire. Celui qui apportera la paix à tout les peuples et un certain équilibre dans la vie de quelques personnages. C’est un jeune home courageux mais qui reste quand même assez dépassé lorsque la magie deviendra trop importante.
- Gorlois fut un personnage que je n'ai pas du tout apprécier. Enfin façon de parler, il fait office de grand méchant dans ce volet et cela lui va bien. Je l'ai trouver assez abject et surtout profiteur. Sitôt son meilleur ami mort, il fait main basse sur la couronne et la compagne de ce dernier
Les personnages secondaires quand à eux sont assez sympathique dans l'ensemble et d'une très grande aide pour les protagonistes principal. On se plait également à suivre leur périple même s'ils resteront quand même assez nombreux.
Enfin, le style d'écriture de l'auteur est très beau à lire. Cependant, on notera qu'il est quand même beaucoup plus léger que précédemment. On y retrouve beaucoup moins de passages descriptifs et l'on se situe beaucoup plus dans l'action.

TOME 3 - L'HEURE DES ELFES

Troisième et dernière partie de cette série, où nous allons retrouvé elfes, nais et hommes. Après les événements de la précédente partie, la paix était tant bien que mal revenu dans le royaume de Bretagne où règne Uter désormais. Mais voila que le peuple nain, mécontent, demande à ce que lui soit rendu leur trésor et artefact : l'épée que les hommes appellent Excalibur. Cependant, cette demande et la réponse qu'elle va recevoir ne seront pas sans conséquence. Sans compter que dans l'ombre, une menace bien plus grande se prépare.
L'intrigue de cette ultime partie se déroule de manière assez rapide et en deux parties bien distinctes. Tout d'abord, nous allons suivre le fameux conseil des races où chacun exposera ses griefs envers les autres et où toutes les décisions importantes sont prises. Une partie somme toute assez plate où seuls les nains avec leur histoire d'artefact viendront tiré leur épingle du jeu. Le deuxième moitié du titre m'a davantage plu. Elle se déroule davantage dans l'action puisque nous allons avoir droit aux affrontements entre le vilain méchant de l'histoire (dont le nom m'a échappé) et les peuples et personnages que nous suivions depuis les autres opus. D'un côté, nous allons avoir Uter et ses troupes qui tentent de contenir les armées et protégés sont peuple, d'un autre Lliane accompagné d'une poignée de compagnon qui vont aller directement défaire leur ennemi. Les premiers ne m'ont pas accroché tant que cela mais les second en revanche ont su m'entraîner dans leurs courtes aventures. Globalement, on peut dire que j'ai été satisfaite même si j'aurais peut-être préféré de voir tout ça développer un peu mieux et surtout sans cette impression de rapidité, voire même de facilité.
L'univers reste dans la continuité des parties précédente avec comme base la légende arthurienne, ou plutôt son début puisqu'au moment de tourner la dernière page notre très cher Arthur n'est qu'un simple nourrisson caché dans un hameau loin de ce qui sera son futur. C'est une chose que je regrette un tout petit peu car j'aurais aimé voir comment l'auteur aurait inclus les races non humaines et surtout leur fin dans le reste de cette légende. (Apparemment, le nouveau titre de l'auteur qui sort le mois prochain devrait répondre à mes attentes vu le résumé que j'ai dégoté).
En ce qui concerne les personnages, peu de nouveautés de ce côté-là. On notera cependant que certains arriveront à tirer plus ou moins leur épingle du jeu ou à s'affirmer davantage. Néanmoins, en ce qui concerne ceux dont nous avons été proche tout au long de la série, on sentira une certaine évolution chez eux sur des plans plus ou moins différents. Merlin/Myrddin nous apparaîtra ainsi un peu plus calculateur qu'il ne l'étais alors, Uter quand à lui deviendra un homme déchiré, Ygraine une femme qui n'a pas accepté la trahison de son époux, Lliane une reine bafouée qui retrouvera un tant soit peu d'honneur et de but dans la vie... Au final, je pense garder un assez bon souvenir de tout ces individus et je suis très curieuse de les retrouver dans d'autres ouvrages.
Enfin, le style d'écriture de l'auteur me plait toujours autant. Une fois encore, les passages descriptifs laissent davantage de place à l'action, il faut dire que l'on est plutôt bien ancré dans l'univers et que l'on a aucun mal à se repéré aussi bien côté personnages que côté lieux ou encore races. Il n'en reste pas moins assez riche de sorte que l'on ai malgré tout l'impression de vivre ces batailles aux côté des personnages.


Une excellente trilogie qui mélange les prémisses de la légende arthurienne à une histoire fantastique. Un univers très riche et très beau. Des intrigues captivantes. Des personnages que l'on se plait à suivre d'un livre à l'autre. Un style d'écriture un poil lourd au départ, quand on nous présente un peu là où on met les pieds, mais qui n'en devient que mieux dans la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire