mardi 28 janvier 2014

Nos Etoiles Contraires - John Green

Titre VO : The Fault in our Stars
Titre VF : Nos Etoiles Contaires
Auteur : John Green
Editeur : Nathan
1ère Edition : 2012 (VO) - 2013 (VF)
Genre : Romance, Drame, Young Adult
Pages : 323


ADAPTATION - Film : Nos Etoiles Contaires (2014).


Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.


'Nos Etoiles Contraires' est un titre que j'avais envie de lire depuis un petit moment vu les avis hyper positifs que j'ai pu lire à son sujet, le livre traînait dans ma PAL depuis quelques temps et c'est la dernière session du LDPA qui m'a donné enfin l'occasion de le lire.
Hazel est une adolescente qui se sait condamnée. En effet, elle est atteinte d'un cancer à un stade avancé qui ne lui laisse qu'une faible espérance de vie malgré les progrès de la médecine. Lors d'une séance avec son groupe de soutien (auquel sa mère l'oblige à participer), elle va faire la connaissance d'Augustus (alias Gus).

L'intrigue de ce roman va tourner autour d'Hazel ainsi que de la relation qu'elle va vivre avec Augustus tout au long de ce roman. Comme l'on se doute, cela va finir en romance, une romance très touchante au cours de laquelle les personnages vont se retrouver face à des épreuves assez douloureuse. Néanmoins, ils arriveront malgré tout à trouver toujours quelque chose pour rebondir et à accepter la situation. La romance entre eux va se mettre en place de façon assez douce, ce qui a su quand même m'étonner dans la mesure où (du moins pour la jeune fille), on sait que le temps leur est compté. L'auteur arrive cependant à assez bien retranscrire cette notion puisque d'un bout à l'autre du livre, l'histoire entre nos deux protagonistes principaux arrive plutôt bien à son terme.
Le second thème fort abordé par l'auteur dans son roman est celui de la maladie. Et plus particulièrement le cancer, celui que pratiquement tout le monde a déjà eu de son entourage. Bon, je reconnais que certains des personnages ont des formes plutôt rare, mais le fait est que cela ne nous empêche pas de bien cerner l'environnement qui touche ces enfants/adolescents : les traitements, les hospitalisations plus ou moins à répétitions, les complications de la maladie, l'impact sur la vie quotidienne, les relations familiales qui changent, la mort... tout autant d'éléments que John Green a choisi de nous mettre en avant dans son livre en parallèle de sa romance. On sent qu'il a mené de bonnes recherches car j'ai trouvé pleins de choses que je connaissaient sans avoir besoin de savoir de quoi il s'agit (en même temps, travailler en hôpital où justement je vois/manipule le même matériel c'est parfois utile). De ce fait, j'ai peut-être plus facilement apprécié l'aspect médical du roman, même si la romance m'a tout autant plu. Ceci dit, le seul défaut que je lui reproche serait peut-être de nous faire voir l'aspect maladie d'un aspect assez sombre et défaitiste par le biais de ses personnages, alors que leurs actions ne le sont pas forcément.
Nos héros vont faire un petit voyage dans la ville d'Amsterdam afin de rencontrer l'auteur favori d'Hazel pour qu'il lui révèle la véritable fin de son roman. Roman qui accessoirement a permis à notre couple de se comprendre et de faire un peu plus ample connaissance. C'est en quelque sorte leur lien... au départ. Ce voyage nous fait ainsi voyager dans cette charmante petite ville européenne où nous allons visiter certains monuments locaux. Une assez bonne idée en soi dans la mesure où ce n'est pas une ville que des personnages vont couramment visité dans une histoire. J'avoue que quand on me dit ville européenne (d'un point de vue américain, of course), je pense plus facilement à Paris ou à la rigueur Londres.

Hazel est une jeune fille qui aurait pu être normale si elle n'avais pas besoin d'être accompagné dans son quotidien par une bouteille d'oxygène. Elle est très cultivée et mature pour son âge. Elle connait la maladie avec laquelle elle vit et en connait l'issus. Aussi, elle profitera de chaque instant comme elle le peut... surtout lorsqu'elle sera en compagnie d'Augustus. Cette romance sera un tâtonnement pour la demoiselle mais une fois qu'elle sera plus à l'aise on sent qu'elle s'investira davantage malgré ses réticences du départ.
Augustus a eu un peu plus de chances puisqu'il est en rémission de son cancer. Au fil des pages, on sent qu'il va tout faire pour s'attacher à notre héroïne afin de profiter de la vie alors qu'il aurait pu en être tout autre... Jusqu'à ce que les choses commencent à mal tourner pour notre couple. Je pense que les derniers chapitres qui l'on concerner sont ceux qui m'ont le plus touchés et qui auraient été suceptibles de me faire verser une petit larmichette (mais non, y en a pas eu).
Les personnages secondaires, bien que peu nombreux sont assez agréable. J'ai tout particulièrement apprécié Isaac, le meilleur ami d'Augustus, sur lequel j'aurais peut-être voulu en savoir plus. Il faut dire qu'il n'a franchement pas été gâté par l'histoire.

Enfin, le style d'écriture de l'auteur est simple et fluide. L'histoire est raconté de manière assez prenante du point de vue d'Hazel. On ne voit pas les pages défilées. En revanche, j'ai un peu moins adhéré lorsque nos deux protagonistes se mettaient à débattre au sujet du roman favori d'Hazel. On sent que cela a une certaine importance pour la demoiselle, mais pour ma part, ce fut difficile de suivre.


Un très bon roman où il est question de sujets fort. Une jolie romance. Des personnages peu gâtés mais très agréables. Un style d'écriture qui marche bien. Malgré quelques petits défauts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire