jeudi 3 décembre 2015

Les Deux Royaumes (Oscar Pill, Tome 2) - Eli Anderson

Titre VF : Les Deux Royaumes (Oscar Pill, #02)
Auteur : Eli Anderson
Éditeur : Albin Michel (GF) - J'ai Lu (Poche)
1ère Edition : 2010
Genre : Fantasy, Jeunesse
Pages : 446


1. La Révélation des Médicus || 2. Les Deux Royaumes || 3. Le Secret des Éternels || 4. L'Allié des Ténèbres || 5. Cérébra l'Ultime Voyage.
Série complète en 5 Tomes.


Oscar Pill est désespéré : depuis un an, plus le moindre signe des Médicus, et ses pouvoirs semblent s'être volatilisés... Jusqu'au jour de l'épreuve de la Passerelle, qui le précipite dans le second Univers intérieur, celui des Royaumes des Souffles et de Pompée. Mais surprise : quatre jeunes Médicus se joignent à lui pour ce voyage. Parmi eux Moss, son ennemi juré. Les aventures périlleuses et les décors s'enchaînent dans ces deux Royaumes dont il doit rapporter les deux parties du second Trophée... et peut-être la mystérieuse et très secrète Table d'émeraude qui pourrait ramener son père à la vie.

Deux ans après ma lecture du premier opus, je décide enfin de me lancer dans la lecture de ce second tome avec malgré tout une petite pointe d'impatience.
Nous allons donc retrouver Oscar, le jeune Médicus, quelques temps après la fin de ses premières aventures. Ces dernières lui semblent déjà si loin et il s'impatiente de pratiquer une nouvelle fois l'intrusion. Cette fois-ci direction le second royaume lui-même divisé en deux parties : le Royaume des Souffle et le Royaume de Pompée. 

J'ai mit plus de temps que ne ne croyais à lire ce titre et je pense que c'est en grande partie du à son début relativement long. En effet, durant une bonne centaine de pages, on suit Oscar qui se morfond dans son morne quotidien attendant d'entre enfin rappelé dans le monde des Médicus. J'ai trouvé ça d'une lenteur pas possible, à tel point qu'à un moment j'ai douté de continuer ma lecture. Mais en persistant, on arrive enfin au point où les choses commencent à évoluer et où notre jeune héros va partir à l'aventure dans ce nouvel univers. Il était temps. Je peux comprendre le choix de l'auteur qui a voulu garder une certaine logique dans la temporalité de son oeuvre, mais j'ai trouvé tout ces passage peu nécessaires en début de roman. Certes, on a certains éléments qui vont faire parti du fil rouge de ce nouvel opus, mais rien de très marquant et qui, à mon sens, auraient pu être amené d'une autre manière et voire à un certain moment.
Ce n'est donc que bien plus tard qu'Oscar va de nouveau entre dans le corps humain, mais nous n'allons pas basculer d'entrée de jeu dans le nouvel univers qu'il doit explorer, loin de là même. En effet, le jeune garçon va devoir passer une certaine épreuve afin d'assurer son accès aux seconds royaumes. C'est à cette occasion que l'auteur va nous faire bon nombre de rappels sur ce que notre jeune héros a vécu durant ses premières aventures. Un assez bon point qui permet de nous resituer de manière assez ludique. Une fois cette épreuve passé (avec succès, on s'en doute bien), Oscar peut enfin ré-intégrer la base des Médicus où il va retrouver ses amis et ses maîtres. Va alors se constituer un groupe de jeune de l'âge de notre héros qui vont devoir franchir les épreuves ensemble afin de rapporter les demi-trophées de ce double univers. Cela va nous donner lieu a des aventures très riche mais également de nombreuses découvertes tant sur les personnages que nous rencontrons que sur l'univers en lui-même.
L'univers est l'un des point fort du roman. En effet, à chaque fois que nos héros vont dans un univers je suis plus que ravie de découvrir son fonctionnement et son organisation. L'auteur redouble d'imagination afin de rendre chacune des destinations unique mais collant à la perfection à la réalité anatomique (du moins dans les grandes lignes hein, je ne pense pas que nous soyons peuplés de petits êtres. Le fait que l'univers cardio-respiratoire soit constitué de deux univers est plutôt réussit, on voit la complémentarité qu'il y a entre eux mais aussi leur importance au sein de l'organisme. En effet, l'hôte chez qui nos jeune Médicus pratiquent l'intrusion n'est franchement pas un modèle de santé: un vieil homme qui boit, fume et mange mal... quoi de mieux pour donner encore plus de fil à retordre à nos héros. L'aspect selon lequel nos actes influe sur notre organisme est plutôt bien fait et a su me plaire.
Mais l'initiation de ces jeunes Médicus n'est pas le seul axe sur lequel l'intrigue va se développer. En effet, nous allons garder à l'esprit la menace que sont les Pathologus, même s'ils ne feront que de brèves apparitions ici. Ce qui va surtout être mis en avant c'est une quête parallèle pour Oscar : celle de la fabuleuse Table d’Émeraude qui pourrait ramener son père, qu'il n'a jamais connu mais auquel il ressemble énormément, à la vie. Une quête somme toute anodine pour un objet si important et qui va se révéler riche en surprise tant pour nos héros que pour nous.

En ce qui concerne les personnage, nous allons retrouver notre fameux trio Oscar/Valentine/Lawrence. Dans le fond, ils n'ont que peu changé depuis le premier opus de la série si ce n'est que Oscar tend à devenir un peu plus mature là où Valentine continue d'agir comme une gamin espiègle... mais riche en ressource.
L'auteur insistera davantage sur des personnages jusque là secondaire. On découvrira les membres du groupe avec lequel Oscar va continuer son apprentissage. Pour certains, il s'agissait de personnages que l'on connaissait déjà, mais qui arriveront malgré tout à nous surprendre dans la mesure où l'auteur les développera un peu plus qu'à l'accoutumé. Moss sera d'ailleurs l'un de ceux-là et l'on comprend un peu mieux les raisons de son comportement. Alistair McCooley, leur enseignant pour ce tome sera également au centre de l'intrigue de part son comportement plus qu'étrange et son passé pas franchement glorieux, enfin surtout celui de son père.
Les autres personnages secondaires seront globalement sympathique, mais sans plus. Peu d'entre eux apportent un peu de nouveauté à l'histoire dans le fond. Pour une grand majorité d'entre eux, il s'agit surtout de faire acte de présence et de montrer qu'ils sont toujours là (probablement pour devenir un peu plus intéressant par la suite).µ

Enfin, le style d'écriture de l'auteur reste assez simple simple et accessible, mais le plus gros défaut restera sans nul doute les nombreuses zones de longueurs qui se trouveront dans l'histoire et qui, mine de rien, m'ont quand même ralenti dans ma lecture. Néanmoins, on notera des descriptions assez travaillés en ce qui concerne les univers à tel point que l'on a vraiment l'impression d'y être.
A la fin de ma chronique du précédent tome, je vous touchais 2 mots concernant le petit macaron de la version poche qui nous proposait une édition 'revue par l'auteur', je ne m'étendrais pas une nouvelle fois sur le sujet. Cet opus ayant subit le même sort qui l'a vu se faire charcuter de près de 200 pages dans son passage du grand format à la version poche. Ca n'a pas géné ma lecture vu que je ne connaissais pas le texte d'origine, cependant, je pense que ça ne doit pas être étranger aux longueurs que j'ai déploré dans ce roman.

Un second tome intéressant mais quelque peu gâché par les nombreuses longueurs qui y prennent place. Un univers bien construit et exploité. Des personnages sympathiques mais qui n'ont que peu changé. Un style simple et accessible. Mais toujours cette interrogations sur le charcutage du nombre de page entre les deux version !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire