mardi 25 mars 2014

L'Alchimiste des Ombres (Les Lames du Cardinal, Tome 2) - Pierre Pevel

Titre VF : L'Alchimiste des Ombres (Les Lames du Cardinal, #2)
Auteur : Pierre Pevel
Éditeurs : Bragelonne, Folio. Existe aussi en Intégrale regroupant les 3 Tomes de la saga paru chez Bragelonne.
1ère Édition : 2009
Genre : Fantasy, Historique
Pages : 402


Série complète en 3 Tomes.


Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d'Europe. Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d'élite, une compagnie clandestine d'aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d'élégance et d'astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal. Mais alors qu'ils ont rendez-vous, par une nuit d'orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d'un complot à venir, ils sont loin d'imaginer l'ampleur de la tragédie qui va s'abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l'Alchimiste des ombres...


Il y a un peu plus d'un an Iluze, Nathalie, Thalia et moi-même faisions la connaissance des Lames du Cardinal. Cette année nous avons récidivé avec le second opus de leurs aventures qui nous as accompagné durant quelques semaines.

Ce second opus commence quelques temps après les événements du premier tome. Nous retrouvons une nouvelle fois le groupe des Lames en charge de la sécurité du royaume. Tout va commencé dans ce roman par la rencontre de nos héros avec L'Italienne, une espionne qui est au courant d'un complot qui menace la France. Le Cardinal envoi donc ses meilleurs hommes afin d'assurer la sécurité de la dame mais aussi de la faire parler. en parallèle, nous assistons à l'arrivée sur la capitale du fameux Alchimiste des ombres à qui le roman doit son titre. Nos Lames vont devoir mettre tout leurs talents en oeuvre pour déjouer ce complot duquel les Dragons ne seront pas étrangers.
Découpé en quatre partie, ce second opus a su me plaire. L'histoire se met en place de manière assez calme et posée pour nous arrivé à un final assez explosif (et l'une des scènes de combat finale portera très bien cet adjectif d'ailleurs). L'intensité de l'histoire monte donc crescendo à mesure que l'on avance dans l'intrigue. En effet, cette dernière devient de plus en plus complexe au fil des pages et le complot se révèle bien différent de celui auquel on s'était attendu au départ. Je dois avouer que comme mes copinautes, je me suis prise au jeu de deviner ce qu'il allait se passer ici.
Après avoir découvert l'univers dans lequel nous mettions les pieds dans le premier tome, nous replongeons dans celui-ci avec peu de rappel. Quelques clins d'oeil seront de la partie, ce qui sera assez sympathique. Néanmoins, dans le premier opus, j'avais regretté le manque de présence des Dragons précédemment et je dois dire que ce tome rattrape bien ceci. Nous allons ainsi découvrir un peu mieux l'univers des dragons, ces derniers prenant une part un peu plus importante au fil de l'histoire. Le fait de développé un peu mieux les dragons permettra à l'auteur de nous faire découvrir un quartier de la capitale où ils se sont étalé : Notre Dame des Ecailles. Lorsque l'une des Lames sera infiltré là-bas dans le but d'éclaircir un peu ce complot, on le suivra en ayant la sensation d'être à ses côté dans ce quartier plus mal famé qu'autre chose. On craindra également pour lui car sa progression là-bas ne sera pas de tout repos. Mon seul regret sera qu'on n'y fera qu'un bref passage, j'aurais aimé le visiter davantage.
Ce sera également l'occasion pour l'auteur de faire intervenir un nouveau groupe de personnages : les soeurs de Saint Georges. Ce sont des religieuses qui combattent justement ces créatures écailleuses. Je les ai beaucoup apprécié d'autant plus que l'auteur nous permet de les découvrir d'une assez bonne manière grâce à Agnès, la seule femme des Lames, qui aurait pu en être une si ses choix avaient été différents.

Ce fut un grand plaisir que de retrouver les Lames du Cardinal au complet. On sent dans ce tome que les liens qui les unissent sont très fort. Lors de certaines scènes les concernant, j'ai eu la sensation de me trouver au sein d'une grande famille plutôt que dans un groupe d'amis/collègues. Agnès sera celle qui m'aura le plus plu car j'ai beaucoup aimé en savoir un peu plus sur son passé au sein des soeurs. De plus, elle sera un élément essentiel à la résolution de l'intrigue.
L'Italienne est un personnage qui m'a plutôt intrigué lors de ses première apparitions. Espionne de métier, elle en a tout le profil. Elle sait des choses mais ne les déballe pas de manière si facile et sera prétexte à négociations. C'est une jeune femme plutôt indépendante et qui au final aura assez bon fond.
L'Alchimiste des Ombres est un personnage que j'ai eu du mal à cerner lors de ses premières apparitions, et peut-être encore un peu aujourd'hui. Ses motivations ne sont pas si claires qu'elle auraient pu l'être. Mais ce qui m'a le plus déçu dans ce personnage, c'est qu'on nous le présentait comme le grand personnage méchant de ce tome, et au final, il n'a pas été si grandiose que cela. Le personnage avait un sacré potentiel de départ, mais l'engouement que j'avais vis-à-vis de ses possibilité est vite retombé comme un soufflé.
Parmi les autres personnages, nous allons également faire la connaissance de la Duchesse de Chevreuse, une bonne amie de la Reine chez qui va se dérouler toute la conclusion de la série. Mais également de Aude de Saint Avold, une demoiselle qui va entrer au service de la Reine. Dans ce tome, on peut dire que l'auteur a mit l'accent sur les personnages féminins et je dois dire que j'ai adoré ça. Même si on n'oublie pas les autres protagonistes pour autant, qui apportent chacun un petit quelque chose à l'intrigue.

Le style d'écriture de l'auteur a su une nouvelle fois me transporter auprès de ses personnages. Le découpage en quatre partie de l'histoire permet de nous distiller des informations pour en arriver au final animé que l'on attendait. Les scènes de combat sont juste prenante, j'avais presque l'impression de me battre aux côté des Lames et même de craindre pour certains d'entre eux. Les chapitres sont de la même manière peu nombreux mais découpés en une multitudes de petites partie les rendant ainsi plutôt rythmée.
Quant au chapitre final, ah que celui-ci m'a donner envie de me jeter sur la suite. J'étais limite frustré de ne pas pouvoir enchaîner avec le tome 3 (en même temps, il n'était même pas dans ma bibliothèque à cet instant donc bon). Et surtout les ultimes lignes de ce derniers qui m'intriguent beaucoup bien que rien ne soit encore sur car Pierre Pevel arrive toujours à nous surprendre.


Une intrigue qui se construit au fil des pages et qui n'en reste pas moins prenante. Un univers qui devient de plus en plus fouillé. Des personnages que l'on prend plaisir à retrouver ou rencontrer. Des femmes fortes qui prennent un peu le pouvoir. Un style d'écriture qui fait mouche.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire