jeudi 21 avril 2016

Juliette Forever (Juliette Forever, Tome 1) - Stacey Jay

Titre VO : Juliet Immortal (Juliet Immortal, #01)
Titre VF : Juliette Forever (Juliette Forever, #01)
Auteur : Stacey Jay
Editeur : Milan [Macadam]
1ère Edition : 2011 (VO) - 2012 (VF)
Genre : Fantastique, Romance, Young Adult
Pages : 341


1. Juliette Forever || 2. Roméo Forever.
Série complète en 2 Tomes.


Oubliez Roméo qui se tue pour Juliette.
Oubliez Juliette qui se tue pour Roméo.
La vérité ? Les deux amants sont devenus immortels... Roméo s'acharne à séparer ceux qui pourraient s'aimer, quand Juliette doit tout faire pour les réunir.
Entre les deux anciens amants tous les coups sont permis. Car l'amour a fait place à la haine. Pour toujours. Vraiment ?


Roméo et Juliette est l'une des romance tragique les plus connues au monde. Et je dois avouer que j'ai un petit faible pour cette dernière, aussi ce diptyque m'intriguait fortement depuis sa sortie sans pour autant que je me décide à lui faire une petite place dans mon programme livresque, jusqu'à aujourd'hui.

L'histoire commence par un accident de voiture suivi du réveil d'une adolescente quelques secondes seulement après l'impact. Juliette se réveille dans le corps d'Ariel, une lycéenne lambda qui ne brille pas spécialement par sa popularité dans son établissement et qui s'est retrouvée embringuée dans une histoire de pari avec son potentiel petit ami Dylan. En tant qu'Ambassadrice, la demoiselle comprend alors qu'elle est envoyée une nouvelle fois sur Terre afin de sauver deux âmes sœurs de la menace des Mercenaires et surtout de l'un d'entre eux, répondant au nom familier de Roméo qui cherchera à lui nuire en tout point.
L'intrigue de ce roman a su me charmer en plusieurs point. Tout d'abord, j'ai tout particulièrement apprécié l'idée de donnée une réalité à la tragédie de Shakespeare comme si elle s'était déroulée dans un passé qui aurait pu être le nôtre, soit 700 ans en arrière. L'histoire des deux amants est celle que nous connaissons si bien mais sa fin a quelques différences subtiles choisis par l'auteur et qui vont venir apporter des éléments fantastiques au récit. Car oui, au delà de la romance à laquelle le résumé laisse présager, on est dans un récit où la réalité n'est pas forcément celle que l'on croit. Arrivent alors des notions d'Ambassadeur et de Mercenaire dont les buts sont liés à un duo d'âmes sœurs qui doivent soient finir ensemble (pour les premiers) ou se déchirer jusqu'à la mort (pour les seconds). Une idée somme tout assez sympathique mais qui m'a paru malgré tout, avec le recul, un peu sous-exploité dans la mesure que hormis leurs buts et leur hiérarchie, ben on ne sait pas forcément grand chose de ces deux clans : leur origine, d'où vient leur querelle, pourquoi poursuivent-ils ces buts-là, pourquoi les amants de Vérone ont-ils été recrutés... Des questions assez nombreuses qui me laissent encore dans le flou total afin de mieux cerner ce que sont ces deux groupes. A mon sens, l'auteur a préféré jouer la carte de la romance plutôt que de développer davantage le background.
La romance parlons-en un peu, car au fond c'est elle qui sera au centre de tout. Juliette et Roméo vont donc venir mettre leur grain de sel, positif ou négatif selon le cas, dans la relation entre deux âmes. Ces dernières vont se révéler être assez proche de notre héroïne (tiens donc... ) et donc assez facile à manipuler dans le fond puisqu'il s'agira de Gemma, la meilleure amie d'Ariel, ainsi que Ben, le garçon qui a sauver la mise à Juliette lors de son arrivée sur Terre.Sauf que les relations entre tout les protagonistes ne seront pas celles attendu par les grands patrons de Roméo et Juliette. Un vrai sac de nœud qui se résoudra de manière assez simple lors de la fin du roman, peut-être un peu trop simple, mais au fond vu le récit en lui-même, ça ne dénote pas. J'ai tout particulièrement adoré d'ailleurs, l'idée du retour en arrière pour l'épilogue qui m'a un peu scotché, je l'avoue.
On notera également que les amants de Vérone ont une certaine conscience de leur situation dans le monde des Ambassadeurs et Mercenaires. Roméo plus que la jeune fille d'ailleurs puisqu'il lui proposera à plusieurs reprises de les libérer tout deux du lourd fardeau qui pèse sur les épaules et qu'ils sont bien loin d'avoir demandé. Cette notion sera mise en avant à plusieurs reprises de par la présence de fantômes à leur image mais celle qu'elles renvoyaient dans leur époque d'origine. Une idée qui m'a plutôt bien convaincue même si les spectre en question seront plus une présence qu'une réelle aide.

Côté personnages, ils seront au final assez peu nombreux. Ce qui n'a pas été sans me déplaire de sorte que l'on va donc se concentrer sur l'essentiel.
Juliette, dans le corps d'Ariel, va se mettre bien vite en quête des âmes qu'elle doit aider, mais sans pour autant rester indifférente au charme de Ben, celui qu'elle doit aider. La jeune fille va donc se retrouver tiraillée entre son devoir et ses sentiments, faisant ainsi preuve d'une certaine humanité en nous montrant son côté fragile. Néanmoins, elle ne perdra pas de vu Ariel, son hôte, à qui elle n'hésitera pas à donner quelques petits coup de pouce, notamment dans sa relation avec sa mère. Juliette est une fille qui a bon cœur, et ça se voit dans ses manière et ses ressentis.
Roméo, dans le corps de Dylan, nous apparaît d'une manière beaucoup plus négative. Il nous est présenté comme le méchant de l'histoire, rôle qu'il va plutôt bien jouer... sous la contrainte de ses supérieur. Au final, il a lui aussi bon fond car tout ce qu'il souhaite c'est effacer le passé pour que Juliette retrouve la vie qu'elle mérite et qu'elle ne soit plus obligé d'obéir aux Ambassadeurs. Le second, et dernier, opus de la série en fait le personnage majeur d'après le titre, je vous avoue que je suis curieuse de découvrir ce qu'il a à nous dire.
Gemma, la meilleure amie d'Ariel, est un personnage avec qui j'ai eu beaucoup de mal. C'est une gamine arrogante et pourrie-gâtée, qui n'hésitera pas à le montrer. Sa famille est riche et elle en joue. D'ailleurs, son amitié avec Ariel donne l'impression d'être plus de la pitié qu'autre chose. Je l'ai détesté d'un bout à l'autre du roman, et ce même lorsqu'on apprendra à mieux la cerner.
Ben est le petit nouveau du lycée. Par un heureux hasard, il va croiser la route de Juliette alors qu'elle tente d'échapper à Roméo dès son arrivée sur Terre. Il est assez mystérieux de prime abord, mais c'est pour mieux caché son passé sombre. Encore que lorsqu'on le découvre, on arrive à mieux cerner le pourquoi de son geste. Il va bien vite tomber amoureux de notre héroïne alors qu'il la connait à peine, mais aussi qu'il est censé finir avec Gemma. C'est un garçon qui a bon cœur et qui est prêt à tout les sacrifice pour aider ceux qui lui son cher, un vrai héros en somme.
Quelques personnages secondaires viendront bien entendu pointé le bout de son nez. Mais peu d'entre eux auront un réel intérêt hormis la mère d'Ariel, qui servira surtout à faire le point sur un petit conflit mère-fille, et le supérieur de Roméo qui de son côté sera le grand vilain de ce premier opus en parallèle à la supérieure de Juliette (sa nourrice du passé) qui jouera un tout petit rôle de guide mais trop petit pour qu'il ne me marque réellement.

Enfin, le style d'écriture du roman est plutôt agréable. Le récit nous est narré par Juliette afin que le lecteur puisse bien s'immerger dans la tête de la jeune fille. Un assez bon point pour ce qui est du ressenti et autres émotions que j'ai trouvé bien maîtrisé pour un roman jeunesse. Nous auront également droit à une paire de chapitre du point de vue de Roméo qui apporteront un petit complément au récit, chose que j'ai trouvé plutôt sympathique et qui m'a donné envie de le retrouver dans la suite. L'écriture en elle-même reste assez fluide mais très simple de sorte que le roman semble parfois un peu trop marqué jeunesse malgré les thématiques intéressantes abordées.


Une intrigue qui m'a convaincue même si l'univers aurait pu être mieux travaillé à mon sens. Une romance qui prime sur le fantastique. Une exploitation de l'oeuvre de Shakespeare plutôt bonne. Des personnages peu nombreux mais avec lesquels on partage plutôt bien l'histoire. Un style d'écriture parfois trop simpliste.

4 commentaires:

  1. Réponses
    1. Contente de t'avoir donné envie de le lire =)

      Supprimer
  2. Il est dans ma pile à lire depuis bien lingtemps et tu m'as envie de le sortir... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie de t'avoir motivée à enfin l'en sortir =)

      Supprimer